• Nick Poisson

Les 6 éléments à considérer dans la construction de maison bi-génération

Avec tout ce que nous avons vécu au cours depuis deux ans, les maisons bi-génération ou intergénération (selon ce que vous préférez) sont encore plus en demande que jamais. Une habitation du genre vous permet d'être certain que votre famille est en sécurité et qu'ils sont biens. De plus, vous pouvez contribuer ensemble à la vie familiale des différentes générations qui y résident.


Il en va de soi que l’acquisition d’une maison du genre, que ce soit via la construction d’une maison neuve ou lors de la rénovation et agrandissement d’une propriété actuelle, demande un travail de réflexion et de préparation importante. C’est pourquoi nous avons préparé cette liste de 6 éléments à considérer.


1. Déterminer le budget



Cet élément peut sembler simpliste mais pourtant elle est centrale et constamment sous-évaluée. Le budget dicte plusieurs décisions lors de ce type de projet. Nous vous suggérons donc fortement de rencontrer votre planificateur financier ou un démarcheur ou courtier hypothécaire avant d'aller bien loin dans votre démarche. Une fois que vous connaîtrez votre budget, vous pourrez prendre des décisions éclairées tout au long du reste du processus.


2. Trouver le terrain

Trouver un terrain permettant la construction d'une maison bi-génération nécessite une recherche approfondie. Puisqu'il n'y a pas de réglementation uniforme à travers le Québec pour ce qui est des terrains pour les maisons bi-génération, il est important de vérifier auprès des municipalités pour connaître la réglementation qui les concerne.


À titre d'exemple, certaines municipalités exigent que la partie plus petite ait un espace qui n'excède pas un pourcentage spécifique de la maison principale. Ou encore que les deux parties aient leurs adresses spécifiques ou pas. Ou que les deux parties aient le même recouvrement extérieur. Ainsi de suite. Nous vous conseillons de choisir votre terrain en ayant en tête tous ces détails de façon à vous assurer que votre projet puisse se réaliser tel que vous l'avez rêvé.


3. Décider du style et design

Prenez le temps de discuter et de convenir du style de maison que vous recherchez. Êtes-vous du genre moderne ou champêtre? Ou préférez-vous les lignes sobres et simples des maisons scandinaves? Ou encore, êtes-vous attirés par les fameuses farmhouses, ces maisons qui nous rappellent une période d'autrefois avec des touches modernes et élégantes?


Une fois que vous vous êtes entendus sur un style, vous serez en mesure de guider l'architecte ou dessinateur avec lequel vous travaillez afin qu'il puisse vous proposer une maison avec un "look" qui sera unique, à votre image. Petite note ici, notre expérience nous a permis d'apprendre qu'il vaut la peine de travailler avec une firme d'architecture ou de dessinateurs qui travaille conjointement avec votre entrepreneur général afin de rendre le processus plus simple et convivial.


4. Réfléchir aux espaces communs

L'un des éléments qui sépare les maisons intergénérations d'un jumelé ou d'un logement est l'obligation et le privilège d'avoir des espaces communs. En effet, toute maison intergénération doit avoir au moins un ou plus d’espaces communs.


Aimeriez-vous partager une salle à dîner où vous pourrez régulièrement vous réunir pour passer du temps en famille? Une salle de séjour où vous passerez des soirées à discuter et jouer? Ou finalement préfériez-vous avoir une entrée commune où vous pourrez facilement passer d’une habitation à l’autre?


Prenez le temps lorsque vous concevez le projet d’avoir des conversations afin d’avoir des attentes claires sur ce que vous désirez et comment vous souhaiteriez ainsi vivre cette vie commune.


5. Créer des espaces privés

Tout aussi important que les espaces communs, les espaces privés vous permettront de bien vivre l’expérience de la maison intergénération. Effectivement, les différentes personnes/couples choisissant de vivre dans une maison intergénération ont sans doute vécu à part depuis un temps, vous aurez certainement besoin d’espaces qui permettent à votre famille, couple ou à vous personnellement de continuer de vivre une partie de cette vie à part. Assurez-vous que vos espaces privés conviennent à vos besoins.



Autre suggestion, lorsque vous faites préparer le devis, demandez à ce que vos murs mitoyens et portes soient bien insonorisés. Ceci participera certainement au confort des différents habitants.


6. Bâtir pour assurer l'accessibilité

Ne sachant pas ce que nous réserve l’avenir, il est bien de travailler le plan de votre nouvelle maison en prenant en considération le besoin de rendre la maison accessible, du moins pour ce qui est du logement pour les parents. Le coût lors de la construction est significativement moindre que celui lors d’une rénovation après coup.


Il ne s’agit souvent que des éléments faciles à préparer, des corridors et des portes légèrement plus larges, tout garder le logement sur le même étage, idéalement au niveau du sol pour ainsi éviter les marches et le tour en est joué.



En conclusion

Au final, l’acquisition d’une maison bi-génération est un achat qui en vaut certainement la chandelle mais qui mérite une préparation certaine. D'ailleurs, nous vous invitons à consulter notre entrevue avec une propriétaire d'une maison intergénérationnelle pour en apprendre plus. Ayant cumulé une expertise tant au niveau de la conception, avec nos architectes et designers partenaires, qu’au niveau de la construction de projets du genre, notre équipe chez Construction Memphré sera heureux de vous accompagner tout au long du processus.




CTA prise de rendez-vous maison bi-génération